900% ZOBLADO

Publié le par Zegou Seli

                     

 

                         

                        900% ZOBLADO

 

 

 

Quand les  musiciens s'affichent ouvertement avec les hommes politiques, ils jouent toujours de mauvais tours à leurs admirateurs. Parce que la réalité, c'est que le siège de la musique, comme du football ou comme de la  politique, ce sont nos tripes. Et dans nos tripes, c'est  la loi du tout ou rien. Passions, pulsions et  paranoïa.

 

Les Gadji Celi, Nguess Bonsens mettent leurs fans dans un beat difficile quand ils deviennent des porte-voix des campagnes électorales. Même au nom du patriotisme. Maintenant, on comprend pourquoi un morceau de Meiway qui accompagnait la campagne de Gbagbo pendant deux ou trois jours a été mystérieusement retiré de la playlist. Ah! on a vu dedans!

Les journaux d'Eburnie qui n'ont pas toujours grand-chose à se mettre sous la dent depuis qu’ADO est chez ses guérisseurs parisiens, ont voulu faire de la visite de Meiway au Golf Hôtel…de passe,  autre chose qu'un non-évènement. Les tabloïds rougeâtres et verdâtres montrent Meiway posant avec Nzuéba la Star de Hip Hop et le même Meiway saluant ADO de dos - pourquoi nous cache- t-on son joli visage, ces jours-ci? Bien malin qui répondra. Le Service Communication ne veut pas se mettre ADO à dos…depuis l’épisode du tombage à l’Hôtel du Golf  où You Tube montre un ADO  surpris entrain de s’écrouler sous les yeux impuissants de ses gardes. Mais revenons à nos Meiway.

 

Les artistes, vous savez sont malheureux quand on ne parle pas d'eux. C'est ce qui nous a valu il ya quelques années de voir Meiway montrer ses fesses à la République et de déclarer qu'il avait eu des aventures recto-verso. Pour ne pas dire de type rectal tout simplement.

 

Les esprits des génies de Kpalézo ont donc inspiré Meiway qui est allé faire des courbettes à celui qu'il voit comme le prochain locataire du Palais présidentiel. Pour le moment, il est au palais pestilentiel au Golf Hôtel... de passe. Obséquieux mais surtout obscène…

 

Et nous les fans, on fait quoi? On prend Meiway zoblazo et on jette Meiway zoblado. Est-ce possible? Les amours que nous filons avec nos héros du monde artistique ont quelque chose d'irrationnel parce que tout cela c'est encore du domaine des tripes. Et c’est là bas que Meiway et son nouveau sponsor veulent nous tripoter… »

 

Ah quand les fanfares de Meiway te font les roulements dans "Vis- à- vis ",  qui peut résister? Les petits mouchoirs blancs sortent d'eux mêmes. Ah! Meiway depuis tes années de jeune bassiste dans le groupe Génitaux... Ah… Podium! Ah… ma jeunesse ! Te voilà maintenant entrain de jouer du zoblado...pour  ADO. Donc si on écoute bien ton morceau tu dis :

 

                   ADO,  zoblado, ADO, zoblado,

                   On a gagné, on a gagné.

 

Meiway nous a tués. C'est le Zoblazo qu'on aimait. C’est Zoblazo nous on connait.

Pour le zoblado , faudra revenir dans une autre vie. Vraiment Ehoulé vis-à-vis !

 

Zegou Seli

 

Commenter cet article

Eric 19/02/2011 20:23


TROMPER !