ADOCALYPSE NOW

Publié le par Zegou Seli

                                                         ADOCALYPSE  NOW

 

L’ADOcalypse avec ses scènes de carnage et d’horreur est à nos portes. ADO l’a rêvé. La CEDE-ADO va le réaliser. Notre messie du Nouvel Ordre Mondial, ADOubé par le FMI et tous les gens bien cherche à gouverner un pays qu’il a lui-même rendu ingouvernable. De toute façon, le décor ADOcalyptique est planté, tous les acteurs sont là, les figurants aussi et Rififi « la radjo mondjale » aidée de Tiken, a conçu la musique du film .Action !

L’ADOnésie, nouveau pays reconnu par la communauté internationale mais inconnu par la communauté nationale est entrain de se donner les allures d’un pays gouverné et gouvernable. Retour sur la dernière trouvaille des autorités adonésiennes après le film-culte sur les mortes à qui l’on dit en off »Reste couchée, on filme encore » : une authentique production des studios d’Abobollywood.

Après donc le succès cinématographique de SEPT FEMMES QUI ONT MOURU et PI QUI A DEBOUT, le ministère des affaires étranges de Golfie-ADOnésie vient d’innover en s’offrant  les services d’une consultante en production lacrymale. Trémolos dans la voix, plus théâtrale que la fausse infirmière koweïtienne que George Bush avait inventée pour émouvoir les Américains à la veille de la Guerre du Golf, une certaine Salimata a fait  pleurer tous les crocodiles du marigot politique de la CEDE-ADO en couinant « Venez-nous nous tuer ,s’il vous plait ». Hééé, Salimaso ! sADO-maso deh !

 

Il fallait voir les larmes du Boubou Gorgui, du Comparse et même de Jonathan Malchance que les sanglots déchirants pour la Côte d’Ivoire-pays « frère »-ont décoiffé montrant à tous cette tête cachée par l’éternel chapeau noir sorti tout droit de Nollywood. Vraiment, tout le monde s’est ému pour la Côte d’Ivoire. Du coup, le chiffre d’affaires du cabinet «  PORQUET PROFESSIONAL PLEURS » célèbre pour ses pleureuses professionnels a bondi à des niveaux inhabituels grâce aux funérailles qui se multiplient dans la Côte d’Ivoire des nombreux décès par égorgement.

Même si la Golfie s’est vidée de ses pontes, ADO continue de se triturer les méninges pour résoudre son équation aviaire. Qui de l’œuf ou de la poule a existé en premier. ? Dans les pays normaux-qui veut un pays normal ?-bref. Dans un pays où la violence n’est pas devenue le raccourci politique par excellence, le Président de la République proprement élu prête serment devant le Président du Conseil Constitutionnel déjà en place. Qui est l’œuf ? Qui est la poule ? Problème juridique que Francis Romain devenu enfin souriant depuis la promesse d’une nomination ne peut pas résoudre. Problème aviaire mais peut on faire des omelettes sans casser des œufs ? Depuis le « afakaya » du général PDCI jusqu’à ce jour, on ne fait que ça. Et on n’est pas sorti de l’auberge.

L’ADOcalypse, concoctée par les officines des milieux antinationalistes et anti –patriotiques n’est pas loin ? Au nom d’un ordre qui veut la disparition des Etats dans leur forme actuelle, l’amour pour son pays est un vice très  mal perçu en Golfie et estampillé crime contre l’humanité en ADOnésie et dans tout l’Empire néo-liberal de l’Argent-Roi.

Cet Empire produit des «  révolutions colorées » de par le monde entier et a tenté de nous en offrir une «  orange », ici au pays OBV. Pour les besoins de la cause, un commando invisible est apparu à Abobo. Que de louanges et de dithyrambes lancés par la presse rouge et verte pour glorifier cette gestapo ou gestado. Aujourd’hui et le commando et la presse vert-sang sont portés disparus, carrément invisibles. Il faut dire que la bataille d’Abobo est passée par là et que les prescriptions du marabout-aumônier des dozo n’ont pas fonctionné comme prévu. Les tirs à balles réelles ont provoqué des morts réelles et Bouaké s’est subitement repeuplé de sa faune de chefs rebelles en quête de sécurité. Tiens, tiens…

 

Quand Sally pleure à Abuja toutes les larmes de son corps, elle joue son rôle puisqu’ une au moins de ses nombreuses ONG bidon est grassement financée par l’ONUCI. Ah ! Bienvenue dans le monde merveilleux des petits arrangements entre amis…

 

L’ADOnésie et ADO lui-même sont une toute petite partie de ce grand Empire que va diriger  au niveau mondial un seul et même homme que les Textes Sacrés appellent l’Antéchrist. Le film d’horreur sans effets spéciaux  mais plein de cascadeurs est déjà prêt. Ce qui se passe en Côte d’Ivoire n’en est que la bande annonce.

Cette semaine en Eburnie, les étouffeurs de cacao sont K.O. Etouffés, ils demandent une pause…café pour payer leurs taxes au gouvernement  qui « est sur terrain » pour reprendre une des chansons de la campagne présidentielle. Ah nostalgie ! « Pays-là c’est comment, comment ? »

L’auteur de ses lignes s’est présenté à l’État-major après un bon yomo comme savent le faire les barons du PDCI.  Après l’avoir longuement palpé et avoir constaté les ravages du temps, le jeune médecin lui a poliment proposé un poste de cuistot. Pourquoi pas ? Une armée qui ne mange pas ne bouge.

La Côte d’Ivoire de 2011 veut manger ses adolescents et  broyer ses quinqua .Si ce n’est pas l’apocalypse, c’est l’ADOcalypse. Et ce n’est pas mieux.

Zegou Seli

 

Publié dans ADOnésie

Commenter cet article