Contes et légendes de Golfie - DEUX fois DEUX par Zegou Seli

Publié le par golfie.over-blog.com

 

                                                   DEUX FOIS DEUX 

 

Quatre, bien sûr …Sinon à quoi auront servi tous les coups de chicotte du maître du CP1 B ? La morsure du fouet sur nos mollets, cuisses et postérieurs encore innocents a réussi à nous apprendre l’abc de la danse des chiffres. Merci à tous les maîtres et maîtresses…celles qui enseignent les enfants.

Grâce à vous, quand on a franchi le seuil du CM2- et nous sommes nombreux en Côte d’Ivoire- on peut compter son argent, compter les jours et fixer des ultimatums sur le calendrier pour terroriser un pays tout entier.

Lors de l’historique débat présidentiel où la séduction précéda la sédition, le Grand Compteur d’argent venu du FMI et de la BCEAO- Babatchê himself nous avait informés qu’avant de faire de la haute finance, il était un as de la statistique.

Que ça tombe bien ! Ici, on ne parle pas de calculs de probabilités. On ne demande pas des trucs compliqués d’algèbre vectorielle ou  de  géométrie riemannienne . Il s’agit de trucs basiques que Mamadou et Bineta peuvent comprendre. Deux mangues plus deux mangues…Deux kaklo plus eux klaklo…Deux voix plus deux voix…Stop ! Babatchè est fâché. Il ne veut pas compter les votes. Il n’est pas question de recompter les voix. Décidemment, l’arithmétique est une matière redoutable et on va dire à la truculente Ministre de l’Education Golfique de remplacer cette matière dans toutes les classes de Golfie. On remplacerait le calcul par…l’analyse combinatoire appliquée aux scrutins. Par exemple !

 

Commenter cet article