PATRICK JE T’AIME

Publié le par Zegou Seli

                       PATRICK JE T’AIME

 

AverTISSEMENT : Toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure coïncidence…

 

Il était une fois en Golfie…L’histoire que vous allez lire n’existe que dans l’imagination de ce bloggeur mais ceux qui scrutent les faits et gestes de la jungle politique sont troublés par les …. impures coïncidences qui s’en dégagent. Les Roméo et Juliette de cette fable comme celles qu’adorent les réalisateurs de telenovelas sont connus de tout le monde ici à Abidjan. La loi sur la presse étant très répressive en Golfie, on va leur donner des petits noms car ceux dont il s’agit sont de grands noms de Golfie et d’Eburnie. La gaddie-  quel vieux mot ! - s’appelle MLA comme un mouvement de libération nationale et le mogo qui est aussi un mogul de Golfie, c’est La Trique, le seul joli garçon clair sans PG qui nous reste. Comme disent les Abidjanais, pour lui c’est naissance.

L’histoire de Patrick Je t’aime nous vient d’une chanteuse française appelée Sheila, inconnue des moins de 40 ans. Voici comment commence la chanson dont vous pourrez retrouver la mélodie sur le Net. Souvenir ! Souvenir ! On  se rappelle les booms avec des disques 45 tours ou 33 tours , des clôtures en feuilles de palmier et avec au menu limonade et macaroni. Ecoutez bien ce que la gaddie dit à Patrick :

Patrick, mon chéri, je ne sais pas pour combien d'heures nous sommes bloqués ici…. Ici l'été est bien fini et je repense à nous, à nos vacances, à notre été, c'était merveilleux. Je suis seule, la pluie frappe mes carreaux, et je nous revois, on nageait dans les vagues, et tes bras me serraient dans l'eau. Je n'oublierai jamais, tu sais, mais aujourd'hui mes souvenirs sont plus présents que jamais. Patrick mon chéri, je t'aime, je t'aime

C’est pas beau tout ça ? C’est beau, l’amour. Et elle dit qu’ils sont bloqués quelque part. Bloqués, bloqués…ça ne vous rappelle rien ? Ne gâtons pas le plaisir de nos lecteurs pour le moment. Laissons-nous caresser par le poète. La mélodie continue ; suave, sublime et sensuelle :

Nos corps enlacés sur le sable
L'eau qui vient mourir à nos pieds
Patrick je t'aime
Nos yeux qui se cherchent dans la nuit claire
Et la musique qui sous le vent vient bercer nos soupirs
 

Sheila va nous tuer ! On en est ému aux larmes et comme tous les Abidjanais, on pense à la Saint-Valentin qui approche et contre laquelle ADO s’apprête à prendre son 147 ème décret… pestilentiel. Le 14 Février, ce pays que l’on veut mort grouillera de chants, de danses et d’hymnes à l’amour. Sauf que MLA et La Trique ne seront pas très heureux, eux que les caprices de la météo politique ont secrètement rassemblés au Golf Hôtel puis exposés à toute la nation. Toujours pour le voleur (ou la voleuse), un jour pour le propriétaire comme dit l’adage de chez nous.

Un peu d’exégèse pour ceux qui ne se retrouvent pas dans cette histoire sensible. C’est quoi cette histoire ? MLA est une personnalité du monde des arts. Chacune de ses prestations moralisantes et moralisatrices crève l’écran. Le petit écran.

MLA est aussi chargée de cours auprès de La Trique. Pas exactement institutrice. Vous pouvez dire maitresse si vous voulez …La Trique est une très haute personnalité de Golfie, c’est même lui la voix de son maitre ADO. MLA est LMP. Militante, patriote, gbagboiste comme il en existe beaucoup du côté du pays attié. Ah quand l’amour nous joue de mauvais tours…Et Patrick son chéri est de l’autre bord. Où est le problème ? L’amour, s’il ne vous rend pas aveugle, vous rend daltonien et bleu, c’est vert et vert c’est rouge… N’est ce pas ?

Car la vérité qu’on ne nous dit pas, c’est que dans le domaine du sensuel, tout est consensuel. Des RDR bénéficient de faveur de militantes LMP et les Refondus aiment toutes les couleurs de string. C’est cela la réalité des alcôves où les ébats prévalent sur les combats.

Revenons à Roméo et Juliette…Dans la Côte d’Ivoire antebellum, nos deux tourtereaux se voyaient comme se voient tous les élèves et leurs maitresses pour des leçons particulières et des cours du soir dont vous imaginez aisément le contenu. Il y a un Dieu dit –on pour les pauvres. Il y a   surtout un Dieu pour les femmes trompées. La légale et la légitime de La Trique H.I n’a pas eu besoin de se dévêtir pour se battre .Comme le dit un adage bien ivoirien : quand Dieu fait ton palabre, pas besoin d’enlever ton habit…

Ce qui était secret pendant longtemps est devenu une affaire dont s’émeuvent ou rient des millions d’Ivoiriens. Tout ici ressemble à une autre version de l’épique coller-coller qui avait immobilisé deux amants dans un hôtel d’Abobo en 1982- passez-nous l’expression- coincés au propre comme au figuré alors qu’ils s’adonnaient à des activités génératrices de frisson…

MLA et La Trique sont coincés au Golf Hôtel, dans un coller-coller qui embarrasse LMP et RHDP. A la vérité, ce love inter-attié est symbolique de l’absurdité de la logique ouattarée. Des couples sont séparés .Des enfants ne peuvent plus voir leurs pères. Des marabouts, leurs clients. Des maitresses, leurs élèves .Des étudiants partis au siège de campagne du RDR depuis deux mois ne peuvent plus continuer les cours. MLA yako !

Comme avec les otages français en Afghanistan, les artistes vont bientôt organiser un concert pour que nos talibans-dozos te laissent revenir. Attrape ton cœur.  Faut pas fâcher...

 

Zegou Seli

 

 

Commenter cet article

MOULARET Rosne 08/02/2011 15:18


Mon réseau n'arrive plus à suivre, trop de codes rendent le texte incompréhensible. Je fais suivre leur réclamations.


Zegou Seli 08/02/2011 17:32



Ah! la fille de Mme MOULOD, je te sers une interprétation privée INBOX!



Eric 07/02/2011 23:24


Ayahoooooo !