PHOTO de FAMILLE

Publié le par Zegou Seli

 

                                      PHOTO DE FAMILLE

 

 

Ah la nostalgie de la  belle (?) campagne que nous avons eue  avant les élections ! Il y a encore par endroits dans la ville d’Abidjan des photos de la campagne présidentielle civilisée pendant laquelle on nous avait promis cinq universités en cinq ans. Ça ne va pas tarder. Pour le moment, on se contente de cinq morts toutes les cinq minutes.

 

L’évènement est suffisamment important pour rassembler la famille au  sens que le réalisateur du film Le Parrain donne à ce terme. Car les liens entre la mafia et la Famille que nous avons réussi à photographier pour vous ne sont pas loin de rappeler ceux de la Camorra.

 

Malheureusement un bout de phrase est devenu une réponse systématique en Côte d’Ivoire et donc j’hésite à vous montrer la photo. « C’est montage » répondront-ils !  Même si l’infographie peut mettre Hitler et ADO sur la même photo, la jugeote personnelle  permet de démonter tous les montages. C’est promis ? Vous ne me direz pas encore que l’émetteur d’Abobo, c’est montage ! Que les morts de Duékoué, c’est montage. C’est promis.  Ok, on peut y aller ?

 

 Cette photo de famille rassemble la Famille. Excusez pléonasmes et tautologies. Nous aussi nous avons décidé de ne plus appliquer la Constitution de la langue française encore appelée grammaire et orthographe. Comme les amateurs de l’écriture SMS qui n’ont plus à craindre de dévoiler leurs carences. Exit la Cour Constitutionnelle de la langue française encore appelée Académie Française. Chacun fait ce qu’il veut ! Vive la démocratie. Vive l’adocratie. A bas l’ivoirité ! Vive Bédié ! Vive Venin-ce Konan !

 

Depuis le début de la crise, nous sommes tous devenus photographes et les téléphones portables Chinetoque peuvent immortaliser l’instant qui passe et l’envoyer dans ce tourbillon qu’on appelle le Net. On photographie pas un peu ? Barricades dans les rues, pneus qui brûlent, humains qu’on braise,  un front ouvert d’où gicle un liquide rouge devenu banal, cadavre LMP ou RHDP sur lequel   les mouches font la messe ; ce ne sont pas les sujets à photographier qui manquent dans la Côte d’Ivoire de la crise des intérêts français dont le nom cache-sexe est crise post-électorale. Les photographes Adidas  et sud-coréens ont quitté le pays. Il en reste pourtant un qui film et photographie tous les gloglo de la République depuis ses drones… 

 

Bref, les photographes ayant pour la plupart  choisi de devenir des reporters de guerre, c’est un amateur qui a été choisi pour fixer sur le bromure la rencontre diachronique qui installe sur la même photo ADO, Sarko, Chirac, Boubou Gorgui, Comparse, Jonathan-La-Poisse, Wattao ou son revenant, Sorrow, Raila O’ding alias Obama alias Oblabla et tutti quanti. Encore une fois, que les lecteurs soient rassurés,  ceci n’est pas un montage.

 

Qui n’aime pas les rencontres de famille ? C’est beau la Famille. Si vous ne voyiez pas la parenté entre telle ou telle personne dans ce qui nous arrive depuis dix ans, voici pour vous la Photo de Famille. Elle les rassemble tous comme dit l’hymne national « Tes fils, chère Côte d’ivoire, tous rassemblés et pour t’avoir » Eh oui, ils ont même changé l’hymne national. Tous rassemblés pour t’avoir, Côte d’ivoire ! Et ils nous ont presque eus.

 

Malgré la présence sur cette photo de famille de tous ceux qui comptent en Adonésie, il faut préciser que le grand financier FMI et  Banque mondiale n’a aucun lien de près ou de loin avec la rébellion. Il faut que les choses soient claires. La fameuse vidéo de Koné Zakaria qui dit des trucs sur l’argent envoyé chaque mois par ADO au Burkina, c’est montage.

 

Cela étant clarifié, avec la présence du grand-père, du père et des fils de la rébellion -terrible terme biblique- nous allons parcourir avec vous cette photo de famille qui les rassemble tous, parrains, parents, parias, parigots, paranos, parvenus et… paras français. Eh oui, c’est une grande Famille. Mais, la répétition est pédagogique : ADO, n’a aucun lien avec la rébellion, les FAF-Haine, les Forces Nouvaises ou même avec Sorrow. C’est seulement hier que Soro Guignol qu’il a nommé Premier Sinistre comme promis à Bédié est devenu ami avec ADO peu après son entrée au PDCI-juste un clic sur Facebook et c’est comme cela que Soro et ADO sont devenus amis. Trêve de commentaires. On regarde la Photo de Famille. Il ya une centaine de personnes. La légende sera lapidaire même si chacun des personnages de cet instantané de Polaroid mérite à lui tout seul une encyclopédie.

 

La rangée de devant-Les Nanan désactivés : Chirac, Bédié, Yacé (ah oui ? eh oui Akissi, a connais, a demandé). Amadou Kourouma .Claire Bailly.. .Dis- lui encore ! Décidément cette photo est un livre d’histoire. Un livre d’histoire de la Françafrique et bien sûr de l’empire de Sékou Ouattara, l’ancêtre d’ADO. Comme quoi, les hommes politiques ADOrent les généalogies génétiquement modifiées. Bédié s’est trouvé un sang royal. Soro ne serait- il pas descendant de Soumangourou Kanté. Chut ! Cheese ! Le petit oiseau va sortir…Séplou, tu es où ?

Toujours dans la rangée de devant : Sarcocu, dont la taille varie selon qu’elle est estimée par le Ministère de l’Intérieur ou les Syndicats, ADO, Mamie Watta alias Blanche Colombe alias Poupée Barbie, Tantie Henriette

1 ; Tantie Henriette 2, un Monsieur, un autre Monsieur vraisemblablement des agents de Viktor Bout, le grand marchand d’armes.

 

La rangée d’après : Sorrow, caché par deux molosses des FAF-Haine qui n’ont aucun lien avec ADO, ça vous le savez, IB (eh oui, le grand retour de celui qui est passé de caporal à général en une nuit !), Koné Zakaria qui nous promet une vidéo encore plus prolixe, sur l’Adonésie.  Euh… Qui est celui là ? Sans importance puisqu’il est invisible. C’est probablement des éléments du Commando Invisible. Ils sont 753 sur la photo mais ce qui est pratique pour le photographe, c’est qu’ils sont invisibles. Pour les yeux et pour l’appareil photo. Ils sont invisibles pour le moment car les FDS auraient trouvé la formule pour leur rendre la visibilité. Silence… on photographie.

 

Troisième rangée : Le gérant de cabine du quartier, deux ou trois DG de banques de la place, quelques FDS à la retraite auxquels la rébellion a donné une deuxième jeunesse et un peu d’argent pour scolariser les enfants nés alors qu’ils ont plus de 55 ans,  Tina Tesson, Brou Aka Pascal, des ministres PDCI séquestrés depuis trois mois à qui l’on a donné des instructions fermes pour  sourire.

 

Quatrième rangée : Tous ceux que vous ne voyez pas depuis fin novembre 2010 et qui vous racontent qu’ils ont voyagé. Regardez bien, vous risquez de les retrouver sur la Photo de Famille, souriant béatement à la prochaine installation d’ADO.

 

La photo de famille a été prise il y a quelques jours. De visages souriants au bonheur futur ont depuis lors quitté la Golfie comme des ouatta-rats quittent un navire qui coule. Tous les autres ont décidé de rester en Famille.

 

Zegou Seli

 

 

Publié dans FRANCAFRIQUE

Commenter cet article