ULTIMATA

Publié le par golfie.over-blog.com

                                                        ULTIMATA

On faisait des cours de latin à l’époque. Bien avant la dictature de hiéroglyphes SMS derrière lesquels tous les nuls en orthographe se cachent aujourd’hui. Et le prof de latin s’était évertué à nous expliquer le pluriel des mots latins. Stadium-stadia, medium-media, ultimatum-ultimata. Ultimata comme Salimata, la vendeuse clandestine de koutoukou à Bouaké à qui son amoureux des F.A.F.HAINE avait promis quelque chose le 31 janvier- date de l’ultimatum promis par ADO à son ami et frère télévisuel Laurent. Nous sommes le 1er Février aujourd’hui. Des doutes planent sur la Saint-Valentin.

Le prof de latin avait quand même pris soin de nous expliquer que tout ne se passe pas toujours mécaniquement avec les pluriels latins  comme avec les ultimata et qu’à la différence des Anglo-Saxons, les Français préféraient le pluriel ultimatums  à ultimata. Comme notre départ de l’Organisation Internationale de la Francofolie n’est plus pour longtemps (ouf ! il était temps…), on va s’habituer à la forme anglaise et parler des ultimata de Ouattara.

Le 31 Janvier 2011 vient de passer et le frère télévisuel bien-aimé d’ADO est encore au pouvoir. Salimata, nous en sommes peut-être à 5 ou à 6 ultimata …Et comme les jolis pagnes qu’on ne trouve plus à Bouaké,  les salimata d’ADO portent des noms aussi divers que folkloriques « Avant Noel »,  « Dans 48 heures », « Une Semaine », « Fruit Pourri ». Salimata salamalecs…

En fait, le plus grand obstacle à la pratique des ultimalecs est la honte. L’embarras mortel de faire des prévisions et des prédictions puis de constater que la météo politique ne se conforme pas aux déclarations du Prophète ADO. Cela, en temps normal, devrait freiner son ardeur prophétique. Vous avez bien fait de dire en temps normal .Qu’est ce qui est normal en Golfie ? Quoiqu’il en soit, les oracles et nécromanciens de la religion officielle de Golfie dont la théologie est basée sur la Méthode Coué ne se découragent pas. Après les flops sans appel des opérations Pays Mort, ils viennent de prédire au couple Gbagbo et peut-être à tous les Ivoiriens qu’ils n’auront pas de Saint-Valentin. Hélas, la honte ne tue pas. Du moins pas encore. Et Salimata, malgré les ultimata, aura son cadeau. 

Zegou Seli

 

Commenter cet article