UN BLOCUS TRES PERMEABLE

Publié le par golfie.over-blog.com

                            

                          UN BLOCUS TRES PERMEABLE

 

Les luxueux appartements de l’Hôtel du Golf sont vides. Vides du beau monde qui doit préparer le prochain sommet de l’UA. Accompagner la délégation de la CEDEAO partie à Washington. Faire le tour des médias européens pour distiller les nuances ouattaresques sur la jolie guerre sans effusion de sang. Coordonner les opérations d’expulsion manu dozotari des ambassadeurs Gbagbo. Les gens sont occupés, ici en Golfie. Qu’est ce que vous croyez ?

Mais alors que devient ce blocus ? Laissez-nous rire ! Blocus, quel blocus ? Les Anglais disent « Blocus, my foot » là où les Français auraient dit « Blocus de mon œil ».  Et que Kandia aurait  dit «  Blocus  de mon boda !». Tant que les hélicos seront là, de quel blocus parlez-vous ? Il est vrai que dans les premiers jours de cette auto-incarcération, il y avait beaucoup de gens dans les couloirs du cinq étoiles devenu palais pestilentiel …Oups ! Sorry ! Palais Présidentiel…Mais, deux mois après, le recensement non-autorisé des habitants de Golfie est révélateur de l’exode massif de l’Empire Ouattara vers Paris mais aussi vers Abidjan tout simplement. Ah bon ? Ah oui ! Il suffit de rester discret.

C’est un véritable pont aérien qui a permis à l’élite golfienne de s’exporter hors du bunker hôtelier sans grand bruit. Le bruit, on le fait pour attendrir la communauté binationale…Oups ! Sorry ! La communauté internationale. Mais voyez donc vous-même ? Bakayoko Bébé Hollandais, Simpson CEI, Son Excellence Ally, Venance Venin, La Trique Achi, Cabri Moikeusse, CD (joli garçon clair sans PG) et tutti quanti sont régulièrement hors du pays sinon qu’ils sont carrément installés à Paris. Et ce n’est pas tout. En fait, c’est un grand jeu de va-et-vient. Personne ne peut dire si HKB et sa cour y sont encore.

Les vraies victimes du blocus-écoutez, il n’y a pas encore de mot pour désigner les blocus-passoire- les vraies victimes, c’est le petit peuple de Golfie, les braves militants de base, condamnés dans un rôle de figurants contraints. Coxers, bramogo et bradri coincés entre deux promenades au QG du RHDP. Maitresses LMP parties juste un soir pour des activités charnelles de réconciliation. Employés de l’ex-Hôtel du Golf emprisonnés par le devoir. Forces Nouvelles et Forces Noubelles dans leur rôle de barbouzes pour les uns et affectées aux partouzes pour les autres. Ah, vous faites semblant de ne pas savoir ? On va apprendre des choses le jour où cette grande comédie prendra fin…

 

Zegou Seli

 

 

 

Commenter cet article