UN FILS NOUS EST NE

Publié le par golfie.over-blog.com

                                                  UN FILS NOUS EST NE…

On l’appellera Bassory. Bassory Ouattara, fils parait-il, du Président de la Golfie. Quelle est cette distraction de mauvais goût ? Tant pour les Ivoiriens que pour les Golfiens dans l’attente apocalyptique ou messianique - c’est selon- des Casques Noirs.  Nous n’avons pas besoin de ces découvertes tardives de paternité ou de filiation. Des questions mille fois plus préoccupantes nous taraudent l'esprit mais comme l’actualité semble marquer le pas avec la fête hier du bougnac venu de la BCEAO et de la visite de BMW ou plus exactement de BWM alias Bingu Wa Mutharika venu du Malawi avant la grande fête de Dipri prévue à Addis-Abeba…L’ennui recommence en Golfie. Alors parlons de ce sombre footballeur venu de nulle part.

Donc ce footballeur est un Fils ADO. Ah les hommes ! Comme le disait cette commère de quartier ; on ne connait le nombre exact des enfants d’un homme que pendant ses funérailles. Mais voilà qu’avant les funérailles du père,  qui ne sont pas pour demain puisque l’ECOMORGUE ne vient  pas pour lui, un fils sort de nulle part.

 Disons de quelque part. D’une liaison probablement pas dangereuse située quelque part en 1990 puisque le petit footeux a 21 ans. Et qui est la mère ?On l’a bâillonnée de billets de banque et elle avait bien expliqué au petit que son père est son oncle parce que papa ne doit pas être mentionné parce que les gens sont contre papa et parce que papa va devenir président de la République et qu’après, tout va s’arranger…Sauf que tout enfant a envie de raconter autour de lui à ses petits copains que ce visage sur France 24 ou TV 5 est bien celui de …mon papa !

La tentation était trop grande et l’ADonicule  footballisant n’a pas pu y résister confirmant que l’exemplaire homme rangé a été lui aussi dérangé  en 1990.Vous  savez quand elles commencent à vous tourner autour... Le Gouverneur venait d’avoir 50 ans et le démon de midi qui s’empare de toutes les libidos quinquagénaires a possédé notre bonhomme. Et il a fait comme tous les hommes quand, nonobstant philtres et comprimés bleus, ils commencent à douter de leur vigueur masculine. Une étudiante ? Une cousine ? Une secrétaire ? Une bonne ? Ça va se savoir…

 

Zegou Seli

Publié dans ADO

Commenter cet article