A NOUS LE BOUGNAC !

Publié le par golfie.over-blog.com

                                               A NOUS LE BOUGNAC !

 

La nouvelle  venue de Bamako est tombée samedi. Accueillie en Golfie par des battements de tam-tams et des bruits de grelots mêlés au joyeux tintamarre des balafons  qui ont arraché des pas acrobatiques de yatchana, de goumbé , d’adjoss et de goli. Djédjé m’a dit qu’il a dû accepter de se trémousser en mode boloyi…On a même vu les enjambées géantes du Gueugbin venu de Man et qui était perché dans ces échasses ? Albert bien sûr. Abdallah-le-médecin -qui-n’a-jamais-exercé. Cabri Moikeusse pour les intimes.

Wari Fatchê a maintenant la signature. Il y a quelques années, c’était déjà lui qui signait sur les billets de banque. Désormais, l’argent est à lui. A nous tous ! Avant cela, nos bons petits  avaient un peu forcé les choses en prenant le blé directement dans les agences BCEAO dans les zones C.O.N. (Centre Ouest Nord). Avec l’appui technique de nos dozo blancs, tout s’est presque bien passé. Complicator a eu sa part. Boubou a eu sa part. Les bons comptes, pour la nième fois, ont fait de bons amis. Mais avec la signature d’ADO à la banque des banques, c’est le top, c’est gâté comme on dit à Abidjan et en Golfie. Et ça mérite déhanchements, balancements et pirouettes zougloutiques. Ya d’la joie !

Alors la suite ? Le Boss va revenir de Dakar avec un avion sécurisé plein de bonnes choses. L’argent, ah quelle bonne chose que l’argent ! On va les acheter un à un. On va les affamer ! A quoi sert un Palais de la Présidence sans argent ? L’argent est le vrai nom de tous ces jeux politiques .Maintenant, nous avons l’argent. A nous les femmes ! Eh oui, le PDCI a perdu la bataille des maitresses ! Maintenant, c’est la revanche ! Refondateurs out ! RHDP adéééé !!!

L’odeur de l’argent a secrété une hilarité générale en Golfie. Une farandole s’est formée autour de la piscine au rythme des fanfares de chez nous. Meiway avec ou sans son accord a été invité grâce à un CD et les baffles géantes déblatèrent le riff qui nous a tous fait danser. «  Gnamgnam mouwan ! Kélé kélé ! Ehoulé vis-à- vis ! C’est ça ! ». Rares moments de bonheur en Golfie. La Trique Achi, Sidiki Bogoss, Henriette et Dominique ont sorti leurs mouchoirs blancs et se bousculent  sur la piste de danse dans une ambiance de fraternité et d’Abissa avec des dozo et des Forces Nouvelles (pas celles que vous croyez !) Le bougnac, nerf de la guerre, est à nous. Douce Golfie !

 

Zegou Seli

 

 

 

Publié dans Fin du CFA

Commenter cet article