CRISE D'ADO-LESCENCE

Publié le par golfie.over-blog.com

                           CRISE D’ADO-LESCENCE (1)

 

Les Golfiens, vous ne le saviez peut-être pas, ont leur propre dictionnaire et dans le royaume très-très adocratique du Golf, le mot ADOlescent désigne un ADOrateur issu du PDCI-RDR autrefois appelé PDCI-RDA. Mais comme nous nous efforçons d’écrire en français, nous allons parler du mot « adolescence » dans son sens normal, accepté, reçu et…constitutionnel (ce mot est une grossièreté en Golfie).

Donc, voici comment l’Oncle Google définit « adolescence ».

·        L'adolescence, du latin adulescentes qui signifie « le jeune homme », est la période de la vie humaine caractérisée par l'évolution de la personnalité enfantine vers la personnalité adulte ainsi que la maturité sexuelle, ou puberté. La majorité civile signale normalement sa fin.

La partie sur la « majorité civile » ne plait pas trop ici en Golfie mais bon, on va faire avec.  C’est- à- dire faire sans. Tout ce qui est légal ou constitutionnel, nous on n’aime pas trop. Voilà, c’est comme ça. Ainsi va la vie dans notre émirat hôtelier.

On va encore consulter le Vieux Google -dont la mort ne sera pas l’incendie d’une  bibliothèque – pour qu’on nous situe sur la crise d’adolescence. Google faut parler pour toi !

·        La crise d'adolescence est l'ensemble des troubles (sautes d'humeur, attitudes de défi, opposition aux parents, comportements excessifs…) en rapport avec la phase de transition entre l'âge enfant et l'âge adulte qu’est l'adolescence

En langue ivoirienne, pour signifier à autrui de ne pas nous faire dire ce qui n’est pas agréable à mentionner, on dit «  ne prends pas ma bouche pour manger ton piment ». Et comme Google semble dire des choses pas très glorieuses sur le grand ADOlescent, on préfère encore une fois un petit copier-coller rapide. Google, on dit quoi ?

·        Les manifestations de la crise d'adolescence sont diverses : elles peuvent aller de l'irritabilité et des remises en cause, du repli sur soi-même et du sentiment d'incompréhension jusqu'à des comportements tels que violence, fugue, prise de drogue, délinquance, atteintes corporelles voire tentatives de suicide.

Nous voilà situés sur la vraie crise qui paralyse la Côte d’Ivoire. On peut l’appeler la crise ivoirienne, la crise des intérêts français en Côte d’Ivoire mais le nom du mal qui ronge quelqu’un et qui nous infecte tous est la crise d’ADO-lescence. Les médecins, nous dit-on, sont formés pour écrire de façon illisible. Et certainement pour parler de façon incompréhensible. Ecoutez-les compliquer  les choses simples comme Complicator notre  Facilitateur devenu subitement muet : « Historique et étiologie de l’adopathie chez un sujet éburnéen d’origine voltaïque. »

Les signes de la crise d’adolescence sont partout dans les faits et gestes du Sujet, par ailleurs Grand Vizir de la Communauté Internationale. Google parle de       «  sautes d’humeur ». Quelques illustrations. Ici Papa, c’est Sarko.

« Mais Papa, vous m’aviez promis mon cadeau de Noel…je le veux ici et maintenant ». Le cadeau en  question est un siège situé quelque part au Plateau.

« J’ai gagné. Beaucoup de militaires ont voté pour moi. Mais, Papa, pas question de recompter les voix. Voilà ! » Et ADO sort avec sa casquette orange. Ah ! Les jeunes…Le tee-shirt aux quatre vents et le pantalon qui montre ce qu’on devrait cacher…Il a trop écouté Snoop Dogg et imite tous les faits et gestes du poulain de l’écurie Death Row Records dont le nom vous donne la chair de poule (Les Disques du Couloir de la Mort). Tupac, Notorious B.I.G., Puffy Combs…ADO n’a pas de bonnes fréquentations. Surtout depuis qu’il a sorti une version rap du single « ADO pissanci »

« Ils braquent les banques, lui et sa femme ». Il arrive que les adolescents parlent un langage incompréhensible. Et notre adolescent de 72 ans n’est  pas à sa première fadaise. Qu’il écoute donc un peu de rap, ça va le calmer…

Cette fois-ci, on ne dira rien des autres loufoqueries auxquelles l’ADOlescent nous a habitués mais pour les experts des études de comportement, rien d’étonnant à tout cela. Google avait dit « attitudes de défi, opposition aux à l’autorité, comportements excessifs… » Maintenant, il dit ouvertement  à tout le monde dans le quartier qu’il va les « magataper ». Et concernant Gbagbo, il dit qu’il va le « destroy ».

Les ados ont des lubies et il leur arrive de s’empaler sur une fixation. Il faudrait une encyclopédie pour raconter comment notre ADOpathe a un vrai problème avec la loi. C’est congénital chez lui, cette violence contre tout ce qui regarde la loi, la légalité ou la Constitution. Il n’est pas seulement rebelle, il est viscéralement allergique à tout ce qui relève du respect de l’autorité et des institutions.

La lubie du teenager citoyen du monde, c’est un jeu vidéo qui met en scène un jeu de massacre où il coule beaucoup de sang. Bien sûr que c’est lui le héros de ce manga interactif. Véritable catalogue d’abhorrations, ce jeu vise la mise à mort d’un oiseau mythique appelé Séplou.  Chaque nuit, sur un air de Sexion d’Assaut  dont il a détourné les paroles, Ado hurle qu’il aura la peau de Gbagbo.

 

NB : Cette crise d’adolescence dure depuis 20 ans…

 

 

Zegou Seli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans ADO

Commenter cet article